Images sur FacebookImages sur TwitterImages sur InstagramFR  /  EN
ligne

Vincent Fournier (France)

30 avr. - 7 juin 2014

Martin Kollar (Slovaquie)

5 mars - 12 avr. 2014

Martin Guggisberg (Suisse)

15 janv. - 22 fév. 2014

Aglaia Konrad (Autriche)

6 nov. - 21 déc. 2013

Alejandro Guijarro (Espagne)

4 sept. - 19 oct. 2013

Olivier Cablat (France)

19 juin - 27 juil. 2013

Cristina de Middel (Espagne)

20 mars - 27 avr. 2013

Romain Mader (Suisse)

30 janv. - 2 mars 2013

Wolfgang Stahr (Allemagne)

21 nov. - 12 janv. 2013

Nadav Kander (Israël)

8 sept. - 27 oct. 2012

Jim Naughten (Angleterre)

2 mai - 9 juin 2012

Nikita Pirogov (Russie)

14 mars - 21 avr. 2012

Eric Lusito (France)

25 janv. - 3 mars 2012

Bogdan Konopka (Pologne)

30 nov. - 14 janv. 2012

Ilse Frech (Pays-Bas)

12 oct. - 26 nov. 2011

Christian Riis Ruggaber (Suisse)

31 août - 1 oct. 2011

Jari Silomäki (Finlande)

13 avr. - 25 juin 2011

Paolo Woods (Pays-Bas)

16 fév. - 2 avr. 2011

Paulo Nozolino (Portugal)

1 déc. - 10 fév. 2011

Hans Op De Beeck (Belgique)

4 sept. - 26 sept. 2010

Marc Shoul (Afrique du Sud)

19 mai - 7 juil. 2010

Mathieu Bernard- Reymond (Suisse / France)

17 mars - 5 mai 2010

Andreas Seibert (Suisse)

27 janv. - 10 mars 2010

Olivier Cablat ( France - 1978 )

 

OLIVIER CABLAT (France - 1978)

 

Né en 1978 à Marignane, Olivier Cablat suit des études d'Art et de Photographie, avant de travailler comme photographe pour le CNRS en Egypte jusqu’en 2004, période à laquelle il revient en France pour poursuivre ses projets artistiques. Ses œuvres et publications ont intégré des fonds tels que la Photographische Sammlung de Cologne ou le Fotomuseum Winthertur. Fondateur en 2009 de la galerie 2600 et des éditions du même nom, commissaire d’exposition du Hypermarkt à Arles, il participe activement au développement des systèmes d’autoédition et d’autoproduction chez les artistes de la génération numérique.

 

Pour une archéologie contemporaine, Karnak/Louxor 2004-2009

 

Le projet EGYPT 3000 traite de la relation complexe que l’Egypte contemporaine entretient avec son glorieux passé. Le projet prend naissance entre octobre 2003 et juin 2004, alors qu’Olivier Cablat travaille pour un programme du CNRS à Karnak, dans le sud de l’Egypte, qui consiste principalement à identifier et photographier des objets trouvés dans le cadre de fouilles archéologiques. En parallèle et selon la même méthode scientifique, il collecte de nombreuses images et objets ordinaires du quotidien égyptien : un paquet de chips trouvé dans la rue, une boîte d’allumettes ou un paillasson… A travers ces images, le photographe met au jour le commerce d’un rapport symbolique et artificiel au temps : celui de la grandeur passée de l’Egypte, celle des temples, des hiéroglyphes et des pyramides. Mais cette grandeur se trouve à la fois fantasmée et instrumentalisée, à travers le regard de l’étranger et du touriste d’abord, puis, dans un mouvement de retour, par les Egyptiens eux-mêmes. Véritable travail d’archéologie contemporaine à ses débuts, le projet Egypt 3000 se développe au fil des années et se décline en trois chapitres. Le premier, Pour une archéologie contemporaine, Karnak/Louxor 2004-2009 est constitué des images d’objets quotidiens traités sur le même mode que les objets antiques par la recherche scientifique. 300 days and a day, 2003-2011, le second, est une série documentaire relatant 300 jours de recherche documentaire en Egypte et mêlant séries typologiques et photo-montages numériques. Le troisième, Enter the pyramid, 2006-2012, est une installation numérique documentaire composée d’un ensemble d'images trouvées sur internet à l’aide du mot-clé «pyramid».

www.oliviercablat.com

 

Enter the Pyramid © Airplane collection Markus Schaden 2011 © Olivier Cablat


300 days and a day, 2003-2011 © Olivier Cablat


300 days and a day, 2003-2011 © Olivier Cablat