Images sur FacebookImages sur TwitterImages sur InstagramFR  /  EN
vernissage

30.04

vernissage

18:30

ligne

Expos passées

Vincent Fournier (France)

30 avr. - 7 juin 2014

Martin Kollar (Slovaquie)

5 mars - 12 avr. 2014

Martin Guggisberg (Suisse)

15 janv. - 22 fév. 2014

Aglaia Konrad (Autriche)

6 nov. - 21 déc. 2013

Alejandro Guijarro (Espagne)

4 sept. - 19 oct. 2013

Olivier Cablat (France)

19 juin - 27 juil. 2013

Cristina de Middel (Espagne)

20 mars - 27 avr. 2013

Romain Mader (Suisse)

30 janv. - 2 mars 2013

Wolfgang Stahr (Allemagne)

21 nov. - 12 janv. 2013

Nadav Kander (Israël)

8 sept. - 27 oct. 2012

Jim Naughten (Angleterre)

2 mai - 9 juin 2012

Nikita Pirogov (Russie)

14 mars - 21 avr. 2012

Eric Lusito (France)

25 janv. - 3 mars 2012

Bogdan Konopka (Pologne)

30 nov. - 14 janv. 2012

Ilse Frech (Pays-Bas)

12 oct. - 26 nov. 2011

Christian Riis Ruggaber (Suisse)

31 août - 1 oct. 2011

Jari Silomäki (Finlande)

13 avr. - 25 juin 2011

Paolo Woods (Pays-Bas)

16 fév. - 2 avr. 2011

Paulo Nozolino (Portugal)

1 déc. - 10 fév. 2011

Hans Op De Beeck (Belgique)

4 sept. - 26 sept. 2010

Marc Shoul (Afrique du Sud)

19 mai - 7 juil. 2010

Mathieu Bernard- Reymond (Suisse / France)

17 mars - 5 mai 2010

Andreas Seibert (Suisse)

27 janv. - 10 mars 2010

Né en 1970, Vincent Fournier vit à Paris. Après une licence en Sociologie et une Maîtrise en Arts visuels, il obtient le diplôme de l’Ecole Nationale de la Photographie d’Arles en 1997. Ses travaux sont régulièrement exposés dans des galeries, musées et festivals internationaux, comme les Rencontres d’Arles en 2012, Netherlands Architecture Institute de Rotterdam ou le Centre Photographique de Genève en 2013.

 

« Observer les étoiles, voyager dans l'espace, fabriquer le vivant ou le re-programmer, lire dans les pensées, voir l’invisible... Dans la recherche scientifique et technologique, c'est toujours la part de rêve et de mystère qui m'intéresse". Entre Jules Verne et Jacques Tati, Charles Darwin et David Cronenberg, les images de Vincent Fournier jouent avec le potentiel fictionnel et merveilleux de certaines formes d'utopies.

 

RHINO BEETLE [Oryctes transmissionis] Insect adapted to continuous tracking © Vincent Fournier

Post Natural History réinterprète l’idée du cabinet de curiosités. Vincent Fournier, en opérant un voyage non plus spatial mais temporel, présente des espèces nouvelles venues du futur. En partant des recherches actuelles sur la biologie synthétique et la cybernétique, il crée des êtres qui sont reprogrammées par l'Homme pour répondre aux évolutions de l’environnement.

 

Cette collection «d’espèces en voie d’apparition» est présentée sous forme de planches encyclopédiques : un ibis aux pattes de métal résistant à des températures extrêmes, une libellule au fragile abdomen de verre dans lequel un capteur luminescent mesure le taux de pollution, un scarabée pourvu d'un GPS intégré dans son antenne métallique...  Ces créatures mutantes sont à la fois familières et étranges.

 

Mélangeant Histoire et anticipation, mémoire et science fiction, le bestiaire poétique et sensible de Vincent Fournier interroge notre rapport au temps et à la technologie, la place de l’Homme dans la Nature, l’évolution naturelle et celle des sciences, le rêve et l’imagination…  Ce travail, toujours en développement, s'inscrit dans la perspective d'une future encyclopédie.

 

En 2013, Vincent Fournier a participé au Grand prix international de photographie de Vevey organisé par le Festival Images.

 

CROCODILE [Crocodylus hypersexualis] Reptile with new reproductive strategy © Vincent Fournier

 

ROBOTIC JELLYFISH DRONE [Cyanea machina]  © Vincent Fournier

Courtesy : acte2galerie (Paris) et the Ravestijn Gallery (Amsterdam)