Présentation

Les projets lauréats 2017/2018

 

Après trois jours de délibération le jury du Grand Prix Images Vevey présidé par l’artiste Christian Marclay et composé de Simon Baker (conservateur Art International Photographie, Tate London), Lars Boering (directeur, World Press Photo Amsterdam), Darius Himes (directeur, département Photographie, Christie’s New York) et Luce Lebart (directrice, Institut Canadien de la Photographie, Ottawa) ont attribué les prix suivants :

Grand Prix Images Vevey 2017/2018

Peter Puklus (Hongrie)
The Hero Mother – How to build a house

banner_puklus

Le jury commente sa décision comme suit (traduction de l’anglais) :

« Le jury a choisi à l’unanimité d’attribuer le Grand Prix Images Vevey 2017/18 à Peter Puklus pour sa proposition originale et fascinante, qui explore les thématiques universelles de la famille et des rôles parentaux à travers son univers visuel unique et captivant. Le dossier multifacette soumis par Puklus comprend textes, dessins et esquisses photographiques. Il est à l’image de l’œuvre totalement nouvelle et inédite de cet artiste dont le récent livre « The Epic Love Story of a Warrior » a suscité un grand engouement. Aux yeux du jury, le moment est donc parfaitement choisi pour que Puklus profite de l’attention internationale que Vevey lui offre. Le projet qu’il propose est le fruit d’un processus complexe, mais immédiatement compréhensible et accessible. Commençant par poser les notions de rôles masculins et féminins dans la société – la maternité comme activité héroïque présumée et l’inclination du père à bâtir et protéger le foyer – Puklus déconstruit et questionne ensuite la dynamique de ces rôles. Les symboles associés traditionnellement à ces positions sociales sont décomposés visuellement et servent de base à une enquête ludique prenant la forme de travaux photographiques sculpturaux et performatifs. Les images qui en découlent sont intriguantes, provocatrices et amusantes et se jouent des symboles de la vie moderne. Le jury se réjouit de voir Peter Puklus développer son vocabulaire original de clichés sur la vie familiale hors des limites du studio photographique et de le transformer en une installation stimulante et captivante. »

Les commentaires du jury en vidéo :

Grand Prix Images Vevey 2017/2018 from Festival Images on Vimeo.

 

Peter Puklus :

Formé à la Moholy-Nagy University of Art and Design (MOME) de Budapest puis à l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle de Paris, Peter Puklus (1980) vit et travaille actuellement à Budapest où il termine un doctorat en photographie au MOME. Que ce soit dans ses livres ou dans ses expositions, la narration occupe une place prépondérante. Il explore des territoires qui dépassent le seul champ photographique en utilisant notamment la sculpture, le dessin et la vidéo.

Le Grand Prix Images Vevey est une bourse d’aide à la création photographique. Ce prix de CHF 40’000 (env. € 37’000) permet à un artiste de développer un projet inédit. Le lauréat a maintenant une année pour réaliser ce projet qui sera présenté en avant-première dans le cadre du prochain Festival Images Vevey du 8 au 30 septembre 2018.

 

Prix du Livre Images Vevey 2017/2018

Jono Rotman (Nouvelle-Zélande)
Mongrelism

banner_rotman

Le jury commente sa décision comme suit (traduction de l’Anglais)

« Le jury a choisi à l’unanimité d’attribuer le Prix du Livre Images Vevey à Jono Rotman pour un projet grave, provocateur et stimulant. Sa proposition est le résultat d’une recherche et d’une pratique documentaire de près de dix ans sur un sujet jusqu’ici peu étudié : les gangs de motards maoris de Nouvelle-Zélande. Les membres de cette « meute de bâtards » (Mongrel Mob) vivent et meurent dans une sous-culture violente qui remet en cause des notions d’identité raciale, culturelle et politique par l’appropriation d’un langage, de symboles et de vêtements ayant appartenu au Troisième Reich. Dans son travail, Rotman fait preuve d’une rare sensibilité face aux questions éthiques et pratiques liées à un projet documentaire de cette ampleur. Le résultat est captivant, à la fois visuellement et textuellement. Composé de portraits, de document d’archives et d’entretiens, ce livre est pensé comme une sorte de manuel de cette « meutes de bâtards ».

Les commentaires du jury en vidéo

Images Vevey Book Award 2017/2018 from Festival Images on Vimeo.

 

Né en 1974 en Nouvelle Zélande, Jono Rotman a passé près de dix ans à documenter ce sujet sensible. Ses images ont été exposées à plusieurs reprise et largement diffusées dans la presse internationale. Le Prix du Livre Images Vevey lui permet de finaliser son enquête en réalisant une publication qui prendra la forme d’un « manuel qui émanerait du gang ».

Rendu possible par l’Association des Amis d’Images, le Prix du Livre Images Vevey est un soutien de CHF 10’000.- (env. € 9000) à un projet éditorial proposant une adéquation optimale et surprenante entre la forme de la publication et le contenu photographique.

 

Le jury a également décerné les prix suivants :

Prix Spécial du jury
Antony Cairns (Royaume-Uni)
The Tale of Gordon Earl Adams

Né en 1980 à Londres où il vit et travaille actuellement

banner_cairns

Le jury a également décidé d’attribuer un prix spécial à Antony Cairns « pour sa proposition basée sur l’histoire vraie de l’inventeur Gordon Earl Adams, disparu alors qu’il construisait une machine à remonter le temps au début du XXème siècle. Le jury a été impressionné par la manière innovante et créative de Cairns d’associer des documents d’archives concernant l’invention d’Adams avec ses propres réflexions sur l’obsolescence technologique. »

 

Mention Lumière Broncolor
Angélique Stehli (Suisse)
Pink Cells
Née à Paris en 1993, vit et étudie à Renens

banner_stehli

Commentaire du jury : « Pink Cells », une série de photos de cellules de prisons peintes dans une teinte de rose particulière avec laquelle un comportement hostile ou agressif peut être calmé par la couleur en environ 15 minutes, a été présenté de manière professionnelle et créative. Le jury a estimé que ce professionnalisme, couplé à un ensemble de photographies d’architecture d’une grande qualité technique, méritait une réponse positive. Nous espérons que ce prix aidera l’artiste à poursuivre dans cette voie. »

 

Mention Reportage Leica
Emeric Lhuisset (France)
L’autre rive
Né en 1983 à Paris où il vit et travaille actuellement

banner_lhuisset

Commentaire du jury : « Un travail qui repousse les frontières du reportage traditionnel. Son approche diversifiée des enjeux géopolitiques contemporains implique notamment l’utilisation de drones aussi bien que de procédés photographiques anciens (cyanotypes par exemple). Il revisite résolument la forme documentaire et les sujets même du photoreportage en se concentrant en particulier sur les zones de guerre (Syrie, Afghanistan, Irak), la migration et les conditions de vie des réfugiés en Europe. »