Images sur FacebookImages sur TwitterFR  /  EN

6e Grand Prix européen des premiers films 2011-2012

Trois nouvelles réalisations à découvrir en 2012

Le Jury du 6e Grand Prix européen des premiers films s'est réuni à Vevey pour étudier 43 projets de films de tous genres sélectionnés parmi les quelques 100 projets inscrits au Grand prix. Tous les deux ans, le Festival Images remet trois bourses d'aide à la création à des cinéastes fraichement diplômés d'une école de cinéma européenne pour réaliser un premier projet cinématographique en milieu professionnel. Ces prix sont soutenus par la ville de Vevey, l'Etat de Vaud et la société SSR SRG.

Le jury de cette édition était composé de Catherine Berger, scénariste (Zurich); Claudia Durgnat, directrice du Festival Tous Ecrans (Genève); Thierry Spicher, producteur (Lausanne); Frédéric Maire, directeur de la Cinémathèque suisse (Lausanne) et Jonathan Waser, programmateur de Cinérive (Vevey).

Après délibération, le jury a décidé de soutenir les projets suivants:

« Soft Rain » de Denes Nagy (diplômé depuis 2009 de l'Université de théâtre et film de Budapest, Hongrie):
Zoli, un adolescent qui a grandi dans un orphelinat tombe amoureux de sa camarade de classe, Juli. Pour attirer son attention il se construit un personnage très confiant et provocateur alors qu'en fait, il vit une lutte intérieure pour trouver sa propre estime de soi.

La force de l'univers visuel, l'intensité du scénario ainsi que la qualité des films d'école de Denes Nagy ont séduit le jury à l'unanimité. Ce dernier a trouvé qu'il émane des adolescents pressentis pour les différents rôles force et détermination.

« Après moi le déluge » de Didier Crepey (diplômé depuis 2009 de la HEAD, Genève):
Dans une ancienne usine de fabrication de bières artisanales, de nouvelles normes viennent bouleverser les habitudes de travail de la direction et des ouvriers. Un cabinet de consultants aux méthodes de management contemporaines est mandaté afin de mieux faire comprendre l'intérêt de ces changements, et d'assurer leur mise en place. Éclate alors un conflit social autour de l'interdiction de la consommation de bière.

Le jury a été convaincu par la démarche du réalisateur; il a trouvé sa volonté de faire incarner les personnages d'une fiction par des non-professionnels concernés par la thématique, pertinente. Le film de fin d'études de Didier Crepey, « Des poux dans la paille », construit en partie sur la même méthodologie, démontre le potentiel artistique de la démarche appliquée cette fois, au monde du travail.

« Lettre à José Luis Guerin » de Marie-Elsa Sgualdo (diplômée depuis 2010 de la HEAD, Genève):
C'est l'été dans un camping, on achète une caravane, ou on campe avec ses amis sous une autoroute. On est heureux car c'est l'été... Ce film est une lettre de reconnaissance au réalisateur José Luis Guerin que la jeune réalisatrice vient de rencontrer et qui l'a bouleversée. Ce projet, tourné en 16mm, ambitionne de se poser la question du cinéma autrement que dans une relation de cause à effet et est imaginé comme un carnet de notes.

Le Jury a particulièrement apprécié l'implication personnelle de la réalisatrice dans le projet. Il a trouvé que le choix du lieu de tournage et l'esquisse de la méthode proposée permettent d'espérer un film à la fois personnel et contemporain.

Ces trois lauréats vont recevoir chacun 10'000 € (env. 12'000 CHF) pour développer et réaliser leur film en une année. Les résultats seront présentés en avant-première lors du prochain Festival Images en septembre 2012.