Actuelle

Pour cette huitième session d’expositions de L’Appartement, le photographe Christopher Anderson installe sa trilogie familiale dans Les Chambres alors que dans Le Couloir, Jean-Marie Donat réactive nos souvenirs des soirées de Noël à la maison. Dans Le Salon et Le Cinéma, Kristine Potter – lauréate du Grand Prix Images Vevey – présente Dark Waters qui évoque les violences domestiques qui marquent autant la culture populaire américaine que ses paysages.

 

 

 

LES CHAMBRES
Christopher Anderson
Family Trilogy

Christopher Anderson a commencé à photographier sa famille de manièrequasiment organique dès la naissance de son fils Atlas en 2008. À la naissance de sa fille Pia il poursuit cette quête d’un père essayant d’arrê­ter le temps, de ne laisser fuir aucun instant de sa nouvelle vie. Marion est omniprésente dans ces albums à la fois comme femme, mère et partenaire. En tant que photographe documentaire, Anderson n’avait jamais considéré ces photos personnelles comme une véritable série, jusqu’à ce que le photographe de guerre Tim Hetherington lui dise : « Il s’agit du temps qui passe ». Anderson a commencé à voir ses images personnelles sous un nouveau jour et a fini par penser que ces photo­graphies étaient l’oeuvre de sa vie. Pia, Son et Marion ont été publiés en trois livres distincts, formant une trilogie familiale unique, tendre et intime.

Canada (1970)
Family Trilogy, 2020
Pia, 2020, Stanley/Barker (éd.)
Son, 2021, Stanley/Barker (éd.)
Marion, 2022, Stanley/Barker (éd.)

LE COULOIR
Jean-Marie Donat
Christmas Nightmare

Dans l’imaginaire collectif, entretenu à grand coup de campagnes marketing, le Père Noël est toujours représenté de manière lumineuse, barbe blanche touffue, costume rouge impeccable, corpulent, souriant et affectueux. Mais qu’en est-il en « réalité » ? Le collectionneur Jean-Marie Donat a parcouru les marchés aux puces de toute l’Europe pour rassembler cette collection extraordinaire de photographies allant des années 30 aux années 70, dans lesquelles on voit le mythe bienveillant devenir un cauchemar de banalités et de maladresses. Avec humour, cette série semble surtout confirmer nos soupçons enfantins : le Père Noël ne serait-il pas un homme comme les autres ?

Jean-Marie Donat, France (1962)
Christmas Nightmare, 2016

LE SALON
Kristine Potter
Dark Waters

Dans son nouveau livre Dark Waters la photographe Kristine Potter traite de la violence qui imprègne le territoire et la culture populaire des États-Unis. Elle juxtapose une série de portraits féminins à des pay­sages à l’apparence bucolique : il s’agit en réalité de lieux-dits portant des appellations sordides telles que Murder Creek, Bloody River ou Rape Pond*, évoquant les violences domestiques dont ces paysages ont été le théâtre par le passé. En s’appuyant sur le genre musical des murder ballads des XIXe et XXe siècles, Potter évoque dans sa série la glorification désinvolte et populaire de la violence à l’égard des femmes qui reste prédominante dans le paysage culturel d’aujourd’hui.

* Ruisseau du meurtre, Rivière sanglante ou Étang du viol

LE CINEMA
Kristine Potter
Dark Waters

Établie à Nashville, Kristine Potter complète sa série photographique Dark Waters avec une installation vidéo réalisée avec des musiciens issus de ce haut lieu de la musique américaine. Ces guitaristes folk interprètent les murder ballads qui sont au coeur de son projet pho­tographique : ces chansons traditionnelles devenues cultes et qui continuent d’être enregistrées aujourd’hui encore, évoquant des descriptions crues de femmes battues et assassinées. Dans Le Cinéma de L’Appartement, Potter invite le public à pénétrer dans l’obscurité d’une salle de concert du Tennessee pour vivre une expé­rience musicale aussi fascinante que bouleversante.

États-Unis (1977)
Dark Waters, 2020
Projet lauréat du Grand Prix
Images Vevey 2019/2020
Vidéo : 23 minutes 04

La série Dark Waters a été co-produite grâce au Grand Prix Images Vevey, montrée en première internationale lors de la biennale Images Vevey en 2020 et est publiée aujourd’hui par les Éditions Images Vevey ensemble avec Aperture (New York, USA) et The Momentary (Bentonville, USA).