21 – Vincent Jendly

Suisse (1969)

Lux in tenebris

À cinq ans, Vincent Jendly évite la noyade de justesse. Un événement marquant qui lui laisse un souvenir indélébile. Des années plus tard, il cherche encore à apprivoiser cette eau qui a failli le faire disparaître. La série Lux in tenebris propose une immersion en mer, profonde et intime. En 2015, le hasard le conduit sur son premier cargo. C’est un armateur grec qui lui offre l’accès à l’univers étrange et peu connu de ces immenses transporteurs maritimes. La nuit, lorsque le ciel est couvert et que tout est éteint, rien ne distingue le bateau de l’eau sombre. Quand un faisceau lumineux vient percer l’obscurité, Jendly se voit à nouveau ouvrir ses yeux d’enfant, ébloui par la lueur éclatante qui le ramène du côté des vivant·e·s. Quatre autres voyages en cargo lui permettent de mener son projet à terme. En résultent une série de vidéos et de photographies qui embarquent le public dans un voyage maritime inédit.

Avec le soutien de Suisse-Atlantique, en hommage à tous les marins du monde.

Lieu d'exposition: La Droguerie