23 – Mario Klingemann

Allemagne (1970)

Uncanny Mirror

Entre fascination et hantise, réalité et utopie, l’intelligence artificielle enflamme l’imagination et pilote notre quotidien. Cette technologie est au cœur de l’installation interactive Uncanny Mirror de Mario Klingemann qui reflète la manière dont un ordinateur nous perçoit. Composé d’un écran doté d’une caméra, le dispositif agit comme un étrange miroir. À chaque fois qu’un·e spectateur·rice se présente à elle, la machine produit un nouveau portrait en mouvement. Sa particularité est de capter les marqueurs biométriques d’un visage qui sont comparées avec les informations stockées dans sa mémoire. Ces informations sont ensuite utilisées pour générer un portrait composite uniquement à partir des données des personnes enregistrées précédemment. Aussi imprévisible que poétique, le miroir en version augmentée de Klingemann rappelle le magnétisme universel de cet objet, reflet d’une société obnubilée par son apparence.

Lieu d'exposition: Théâtre Oriental-Vevey