31 – Stephanie Montes

Colombie (1991)

La lueur du désastre

Réalisée lors d’une résidence à Monthey au printemps 2020, dans le cadre d’un échange entre la Colombie et la Suisse, la série de Stephanie Montes intitulée La lueur du désastre prend forme lors de la période de confinement. Composant avec ces conditions de restriction particulières, l’artiste colombienne réalise des clichés de paysages esseulés qu’elle met en tension avec des images familiales noir et blanc datant de la première moitié du XXe siècle. Récoltées dans des albums photo et sur diverses sources en ligne, elles sont choisies pour ce qu’elles racontent, l’émotion étant le critère essentiel de sélection. Lors du Festival Images, Montes propose une série de « tableaux » contemplatifs où les photographies anciennes porteuses d’une part de rêve, de poésie, de complicité se superposent à la grandeur des paysages alpins dépourvus de toute présence.

Une production de Images Vevey et du programme SMArt de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne.

Scénographie originale de Images Vevey et de l’artiste, réalisée en collaboration avec Camille Donias et Jeanne Mercier, étudiantes en Bachelor Design Industriel à l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne, qui ont dessiné les supports d’exposition.

Une exposition à la Galerie du Théâtre du Crochetan à Monthey présente un volet complémentaire de ce travail (commissariat : Julia Hountou), du 16 septembre au 11 décembre 2020.
Vernissage : mercredi 16 septembre, 18h30.

Avec le soutien de la Direction du développement et la coopération, du Service de la culture du Canton du Valais et de la Loterie romande.

Lieu d'exposition: Place Scanavin
La lueur du désastre: voir la galerie d’images