La biennale Images Vevey s’achève après trois semaines placées sous le signe de l’émotion et du vivre ensemble

Together. La vie ensemble

Autour du thème « Together. La vie ensemble », les 50 installations conçues sur mesure avec des artistes originaires de 25 pays ont transformé la ville de Vevey et ses alentours pour la 8e édition de la biennale Images Vevey, jouant souvent sur les limites entre réalité et fiction. Par exemple avec l’installation intérieure monumentale phare de l’édition, Diana Markosian met en scène son épopée familiale à la manière du célèbre soap opera Santa Barbara ; ou encore, la fausse campagne politique de l’artiste Daniel Mayrit, qui a créé passablement de confusion citoyenne en investissant l’espace public au moment d’importantes votations fédérales.

Gratuité et fréquentation record

Entièrement gratuites, les expositions ont été présentées dans l’espace public comme dans des lieux intérieurs insolites, spécifiquement aménagés pour l’occasion. Placée sous le patronage du Conseiller fédéral Alain Berset, chef du Département fédéral de l’intérieur, la plus importante biennale des arts visuels de Suisse a accueilli plus de 50 000 visiteur·euse·s, totalisant plus de 250 000 entrées cumulées en intérieur : un record depuis sa création en 2008. Plus de 5000 enfants et étudiant·e·s ont pris part en trois semaines aux divers programmes de médiation culturelle proposés par la manifestation, dont des visites guidées en langue des signes. Le Festival a également enregistré une progression des visiteur·euse·s étranger·ère·s (Europe, États-Unis, Australie, Asie).

Les coups de coeur du public en termes de fréquentation

Le parcours d’installations monumentales conçu par l’artiste Thomas Struth a marqué les esprits, en particulier par sa spectaculaire photographie du dôme de Milan reproduite sur 500 mètres carrés en plein coeur de la « ville d’images ». 

En intérieur, d’autres expositions ont rencontré un succès hors-normes : les portraits de femmes incarcérées réalisés par Bettina Rheims, l’installation visuelle et sonore du japonais Ryoji Ikeda ou la projection de la performance ultime de Marina Abramović & Ulay. 

En extérieur, le duo Martin Parr & The Anonymous Project a beaucoup amusé les festivalier·ère·s sur un air de « déjà vu », alors que l’installation de Deanna Dikeman photographiant ses parents durant 27 années a particulièrement ému le public, tout comme le projet sur la famille recomposée de Siân Davey dans le Jardin du Rivage. Le terrain de football grandeur nature d’Erik Kessels à La Tour-de-Peilz a permis aux plus sportif·ve·s de se défouler. Quant au minigolf proposé par Vincen Beeckman, ce parcours « 9 trous » a réuni toutes générations confondues le temps d’une partie au cœur des images de l’artiste belge.

Des expositions qui se poursuivent au-delà de la clôture de la manifestation

L’Appartement – Espace Images Vevey, le nouveau lieu permanent de Images Vevey situé dans le hall principal de la gare CFF, prolongera ses quatre expositions jusqu’au 13 novembre 2022. Au Musée suisse de l’appareil photographique, l’exposition de Roger Eberhard (en photo ci-dessous) évoquant la tradition toute helvétique des opercules de crème à café est prolongée jusqu’au 3 janvier 2023.

 

À suivre…

La biennale Images Vevey s’affirme édition après édition comme un rendez-vous incontournable sur la scène internationale des arts visuels. La prochaine édition de la biennale aura lieu en septembre 2024. D’ici là, Images Vevey se consacrera à l’organisation du Grand Prix Images Vevey en 2023, à la présentation d’une quinzaine de nouveaux projets à L’Appartement – Espace Images Vevey et au développement des Editions Images Vevey ainsi qu’à des projets à l’étranger, en particulier à Kyoto en avril 2023.