Stefano Stoll présente Sara Cwynar et Beni Bischof au Prix Découverte des Rencontres d’Arles

 

Stefano Stoll, directeur du Festival Images Vevey, est l’un des nominateurs du Prix Découverte des Rencontres d’Arles 2016 aux côté de quatre autres personnalités du monde de l’art. Il propose le travail de deux artistes qui se se réapproprient des images existantes, mais de deux manière diamétralement opposées:

Artiste plasticien inclassable, Beni Bischof (Suisse, 1976) sculpte autant l’argile que le métal ou le chewing gum, peint à l’aquarelle, dessine avec ses doigts, s’inspire avec humour de l’Art brut comme de la saucisse de Saint Gall. Son large recours à la photographie se caractérise par la récupération d’images existantes trouvées sur Internet ou détournées des médias traditionnels.

La pratique de Sara Cwynar (USA, 1985) recourt autant à la photographie qu’à l’installation et au recyclage d’images. Elle se concentre sur la tension qui résulte de la rencontre entre techniques photographiques anciennes et nouvelles technologies, que ce soit en scannant, en re-photographiant, en assemblant digitalement ou encore en composant des natures mortes mêlant images et objets.

Durant la semaine d’ouverture, le public sera invité à voter pour son exposition préférée parmi les 10 présentées au Prix Découverte. Le lauréat se voit remettre un prix de 25’000 Euros par la Fondation Luma pour encourager le développement de son travail.

sara

Sara Cwynar, Fille, planche contact 2 (manuels pour chambre noire), 2013. Avec l’aimable autorisation de l’artiste, de Foxy Production, New York, et de la Cooper Cole Gallery, Toronto.

beni

Beni Bischof, Flying Finger, 2015. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la Galerie Nicola von Senger, Zürich